Le modèle Wyrdwalkers étant encore tout neuf, les sections présentées ci-dessous en représentent une ébauche avancée. Notre but étant d'améliorer le modèle au fur et à mesure des cas rencontrés, le contenu de cette page peut être amené à changer régulièrement pour certaines parties.

Introduction au modèle Wyrdwalkers

Beaucoup des systèmes de pensée actuels ou passés basent leur analyse du monde et des comportements sur un modèle binaire, parfois manichéen. Le Bien et le Mal, l'Individualisme et le Communautarisme, la Nature et la Civilisation, l'Ordre et le Chaos. Bien souvent, l'un de ces extrêmes est indiqué comme étant le but à atteindre. Dans les autres cas de figure, il s'agit de trouver un équilibre entre les deux extrêmes présentés.

Le modèle Wyrdwalkers considère qu'il n'y a pas deux mais trois forces à équilibrer. Ces forces, ou extrêmes, sont appelés Primordiaux :

  • Le premier Primordial est surnommé Ananke.
    Idéal, Perfection, Certitude, Spiritualité, Ciel, Superego, Ordre. Tous ces termes sont affiliés à Ananke.
    Ce Primordial représente notre envie d'être important, de faire partie de quelque chose de plus grand que soi, quelque chose de durable, immortel, stable, parfait. Une idée parfaite, éternelle. Elle offre un sens à la vie, un but, une direction vers laquelle aller, une raison d'être et une certaine forme d'immortalité.
    Le Christianisme et le Platonisme sont deux courants de pensée incitant à se tourner vers Ananke.

  • Le deuxième Primordial est surnommé le Dragon.
    Nature, Terre, Sauvagerie, Pulsions, Ordre Naturel, Monde physique, sont autant d'aspects du Dragon.
    Il représente nos désirs animaux purs, notre appartenance à un écosystème naturel. C'est la faim, le désir, la peur, la survie et la mort. Le Dragon offre un lien avec le monde réel et un moyen de l'affecter et de satisfaire nos désirs naturels.
    L'Etat de Nature de Hobbes décrit assez bien ce Primordial et l'anarcho-primitivisme ainsi que certaines formes de néopaganisme incitent à se rapprocher du Dragon.

  • Le troisème et dernier Primordial est Kaos et contrairement à ce que son nom suggère, il ne représente pas uniquement le Chaos. Son champ d'action est beaucoup plus large.
    Entre autres, il englobe en plus la Liberté, le Libre-Arbitre, l'Ego, la Possibilité, l'Incertitude et l'Individualisme.
    Kaos représente notre désir inné de choisir notre propre route, de faire nos propres choix et de ne pas être restreint par nos limitations naturelles (Dragon) ou les règles de la société (Ananke). Kaos nous offre la possibilité de changer, de choisir notre propre équilibre et de transformer l'ordre établi en quelque chose de nouveau (en bien ou en mal, ces notions étant en outre tout à fait subjectives...).
    L'Humanisme porté par les Lumières ou certaines formes de Satanisme se rapprochent de ce Primordial.

L'existence de ces trois Primordiaux et leurs natures intrinsèquement différentes forment un triangle encadrant l'expérience humaine et donnent lieu à de grands conflits thématiques voire idéologiques qu'il est possible de retrouver dans les oeuvres les plus connues.

Ananke vs Dragon

St Michel et le Dragon
Marduk et Tiamat
Hercule et l'Hydre de Lernes

Kaos vs Dragon

Moby Dick
Robinson Crusoë
Orphée aux Enfers

Kaos vs Ananke

Icare
Bellérophon
La Tour de Babel

Chacune des pointes de ce Triangle, une fois reliée à ses voisines, forment un côté - une Hypostase. Celle-ci représente le mélange des deux pointes à ses extrêmités et l'exact opposé de la pointe restante.


  • Les Primordiaux Ananke et Kaos forment l'Hypostase Logos, c'est-à-dire la Pensée, le Progrès, la Théorie, l'Idée, l'Intelligence et l'Abstraction.
    C'est notre volonté de dépasser la Nature, de créer des notions qui nous ibérent sans nécessairement qu'elles soient réelles. Les nombres imaginaires en mathématiques, la philosophie abstraite ou encore les fictions utiles comme la Justice, les Droits de l'Homme, l'Etat ou le Droit sont autant d'outils qui composent Logos et peuvent être regroupés en trois domaines non-exhaustifs et non-disjoints : la Science, la Religion et la Philosophie.
    Logos offre à l'Homme de se libérer de l'emprise du Dragon, des limitations naturelles et des pulsions barbares. Entre autres, il promet de dépasser la mort physique par le biais de multiples moyens, que ce soit en devenant une Idée grâce à la postérité ou au Nirvana introduit par le Bouddhisme ou bien en transcendant physiquement les limites imposées par la nature grâce au transhumanisme et au posthumanisme de manière plus générale.

  • Kaos et le Dragon forment Eros, à savoir l'Emotion, l'Amour, le Péché, le Plaisir, la Beauté, l'Humour, la Haine, l'Imperfection.
    C'est notre volonté d'exprimer nos pulsions idividualisées. Un animal peut avoir peur, mais seul un homme peut haïr Un animal peut avoir faim mais seul un homme peut être glouton. Eros porte notre envie de bonheur, de liberté et de s'adonner à ses envies du moment sans se soucier des conséquences pour soi, autrui ou la société en général. Il offre le plaisir, le bonheur, la joie et un moyen d'oublier les demandes restrictives d'Ananke sans avoir à respecter l'ordre ou la moralité. Comme on le retrouve dans l'Hédonisme ou le Néopaganisme.

  • Ananke et le Dragon forment Kosmos : l'Ordre, la Société, la Certitude, le Communautarisme.
    C'est notre désir de participer à un ordre certain et stable, d'avoir une voie sûre à suivre qui nous protègent des expressions de Kaos et du Dragon, que ce soit par l'intermédiaire du crime, de la pauvreté, des aléas de la Nautre ou des pulsions soudaines d'autrui. Kosmos offre un environnement pré-construit, stable jonché de règles établies. Il offre un moyen clair de survivre et d'évoluer.
    On retrouve ces modes pensée dans certaines formes d'Hindouisme ou encore dans les théories du psychologue Jordan Peterson.

L'existence de ce Triangle introduit donc 6 forces induisant 3 grands conflits et 3 grandes rivalités.

Les Grands Conflits

 Eros et Ananke : le conflit entre Dieu et Satan dans le Christianisme
 Logos et Dragon : le conflit entre le corps et l'esprit dans le Bouddhisme
 Kosmos et Kaos : le conflit entre individualisme et communautarisme, Sun Wukong contre les dieux chinois

Les Grandes Rivalités

 Logos / Kosmos : Un révolutionnaire qui veut vaincre l’ordre établi - “Sous ce masque il y a une idée, monsieur Creedy, et les idées sont à l'épreuve des balles.” (V pour Vendetta, 2006)
 Kosmos / Eros : Roméo et Juliette, le mouvement hippie
 Eros / Logos : Le conflit entre Sith et Jedi dans Star Wars ou entre Spock et McCoy dans Star Trek. “Le coeur à ses raisons que la raison ignore"

Le danger des extrêmes

On l'a vu, chaque élément du Triangle tire l’individu vers lui, que ce soit les Primordiaux ou les Hypostases. Chaque action humaine est donc influencée par les trois Primordiaux. Le libre-arbitre (Kaos) est en conflit avec les pulsions naturelles (Dragon) et les obligations sociales et morales (Ananke). Quand on est trop proche d’une des forces, les autres s’affaiblissent au point de disparaître.

 Un drogué en manque n’a aucun libre-arbitre, il doit trouver de la drogue. Il n’a aucune obligation sociale qui le retient, aucune moralité. (Dragon Extrême)

 Un moine fanatique n’a pas de libre-arbitre, il doit servir Dieu. Il n’a aucune pulsion naturelle et renonce aux besoins les plus essentiels de la vie : survivre et se reproduire. (Ananke Extrême)

 Un sociopathe nihiliste milliardaire n’a aucune obligation sociale, aucun besoin, aucun objectif. La nourriture a un goût de cendres pour lui, le sexe n'est que de la viande contre de la viande. Rien n’a de sens, il n’a besoin de rien. Il fait ce qu’il veut, où il veut, quand il veut, mais n’a aucune raison de faire quoi que ce soit. (Kaos Extrême)

 Un grand patron dans une société extrêmement ordonnée et statique qui a escaladé les échelons sociaux n’a plus de libre-arbitre. Il doit servir sa société, sa famille, sa patrie. Son choix de femme, de loisirs, de repas, d’amis, de valeurs, de rêves, de pensée est fait pour lui. Riche et puissant, mais au prix de son libre-arbitre. (Kosmos Extrême)

 Un scientifique obsédé par le progrès qui veut absolument aller plus loin dans son savoir n'a plus de libre-arbitre. Il doit continuer ses recherches, même si cela veut dire la torture ou la mort de cobayes humains, la destruction de l'environement et de manière générale l'abandon de l'éthique et de la morale. (Logos Extrême)

 Un tyran hédoniste richissime n’a aucune moralité ou obligation sociale. Il veut satisfaire son exploration des plaisirs humains. Que ce soit par la torture et/ou le viol d’innocents ou bien détruire une espèce juste pour en manger le dernier représentant, il n’a aucune limite, il doit explorer et satisfaire ses désirs. (Eros Extrême)

Le libre-arbitre et donc la possibilité de choisir la direction où on se dirige dans le Triangle est dépendante de notre lien à Kaos mais pas seulement. Notre lien avec Ananke et Dragon sont tout aussi vitaux car pour changer, bouger et construire nous avons un besoin physique et/ou spirituel. Aucun des extrêmes discutés ci-dessus - pas même Kaos - ne peut se déplacer dans le Triangle, à part sans énorme infusion des autres forces.
La possibilité de bouger dans le Triangle n’est donc pas liée uniquement à Kaos, mais à la combinaison des trois Primordiaux.

Le déplacement dans le Triangle

Si le déplacement dans le Triangle dépend de notre lien avec les trois Primordiaux, comment ça marche ? Chacun offre un élément nécessaire au déplacement.
Pour les besoins de la métaphore, considérons ce qui suit :
- Kaos offre du carburant, le libre-arbitre
- Ananke offre une carte des directions dans lesquelles aller, la raison d'être
- Dragon offre les matériaux pour construire un véhicule, les ressources

Un individu quelque part sur le Triangle peut associer ces trois ressources pour s'y déplacer. Mais s'il s’approche trop des limites du Triangle une des ressources commence à manquer. Trop près de Kosmos, le carburant vient à manquer. Trop près d’Eros et on perd sa voie. Trop près de Logos et le véhicule tombe en pièces.
Mais tant qu’on a un véhicule, du carburant et une carte, on peut aller où bon nous semble.

Toute action - ou inaction - a un effet sur le Triangle. Il n’existe pas d’actes spirituellement vides, mais il en existe qui n’apportent que peu de déplacement. Cela n’est en soi pas un problème, mais peut le devenir si une personne cherchant son équilibre perd du temps avec des actes à impacts faibles. Cela peut aussi devenir un problème dans le cas de raccourcis offerts à l’individu, donnant une dose de la bonne force sans créer un déplacement stable et permanent.
Une exemple frappant est le loto. L'attrait de ce jeu, comme tout jeu d'argent, est la Possibilité, l'Espoir et donc Kaos. Mais c'est un Kaos artificiel. La forme que cela prendra ne sera pas différente de ce à quoi est déjà lié l'individu. Le changement induit par le pactole de la loterie devient tôt ou tard un mouvement dans la direction inverse à celle désirée, ancrant l'individu un peu plus dans ses liens alors qu'il espérait s'en défaire.

Les grandes tentations

Tout en offrant le moyen de se déplacer dans le Triangle, chaque Primordial est malgré tout insatiable. Ananke, Kaos et le Dragon sont des concepts qu'aucun humain ne peut accomplir jusqu’au bout quand bien même l'envie lui est viscérale. Accepter les Primordiaux sans les laisser nous contrôler, tout en les utilisant pour améliorer sa vie de la manière que l'on perçoit bonne, tout ceci est au coeur de Wyrdwalkers.

Ananke ne sera jamais satisfaite car personne n’est immortel. Tout être meurt et avec le temps même la mémoire de cette être disparait. Même si cela n’est pas le cas, l’entité dont on se souvient est une Légende, pas la personne en elle-même. On se souvient de Pythagore, mais Pythagore aimait-il boire un verre de vin le soir ? Se cognait-il le petit orteil sur des pieds de table ? Avait-il une couleur préférée ? Tout cela fait une personne et la plupart de cela est oublié très vite après la mort. Le plus grand des Rois ne laissera qu’une Légende derrière lui, déformée à travers les siècles, une image incomplète et fausse. Il est donc impossible de complètement satisfaire Ananke, c’est pourquoi le plus riche des milliardaires veut encore plus d’argent, le plus puissant des conquérants veut encore plus de victoires mais cette soif est infinie. Il faut donc accepter la Mort inévitable, tout en satisfaisant Ananke d’une manière qui nous apporte le bien-être spirituel, mais pas au-delà. Il revient à chacun de trouver cette limite.

Le Dragon ne sera jamais satisfait car nos désirs sont infinis. Le plus grand des hédonistes aura des fantasmes irréalisables et des frustrations vis-à-vis de ces fantasmes. Celui qui recherche la satisfaction du Dragon à tout prix court vers les pratiques illégales et auto-destructrices et même là il ne sera pas satisfait. Il faut donc trouver un équilibre, satisfaire la faim du Dragon tout en reconnaissant quand le Dragon en demande trop, lorsqu'il demande quelque chose qui met en danger son équilibre spirituel. L’exemple classique est l’époux ou épouse qui, pour une soirée avec un/e inconnu/e met en danger des décennies de construction. Cela est intimement lié à Eros, car bien souvent ce désir d’assouvir ses pulsions est lié à une envie de changement, de liberté, de briser les taboux.

Kaos ne sera jamais satisfait car l’homme à ses limites. Tout n’est pas possible et celui qui cherche sans cesse à accomplir l’impossible sera toujours frustré. Même s'il marche sur la Lune, cette personne tournera son oeil vers Mars. Puis vers les autres galaxies. Cette envie est utile, elle apporte le carburant qui permet l’avancée, mais Kaos est tout aussi tyrannique que Ananke et le Dragon. Celui qui abandonne tout pour chasser Kaos finira seul, sans attache.

Les Primordiaux et l'âge

Tout au long de la vie d'une personne, les trois Primordiaux ont une influence différente sur elle, requiérant à chaque grande phase de la vie de devoir s'adapter et se déplacer dans le Triangle pour retrouver son équilibre ou bien en développer un tout nouveau.

De la naissance à l'adolescence, l’Enfant est plein de possibilités et donc proche de Kaos. Un rôle important de la famille est donc de créer un cadre de certitude et de structure dans lequel l’enfant peut se développer, c'est-à-dire un environnement de Kosmos nécessaire pour protéger et développer l’enfant.
Une fois Adolescent, l'individu gagne assez de libre-arbitre pour que Kaos reprenne une place importante, suffisamment pour défier Kosmos et l’ordre familial établi. Notamment, le désir d’individualité se développe et avec lui Logos.
Une fois les éléments principaux établis et l'âge Adulte arrivé, le choix est à la personne : certains reprennent le cadre familial et se dirigent vers Kosmos. Certains développent leurs carrières et leur individualité et se dirigent vers Logos. Certains veulent avant tout être heureux et poursuivent Eros. La plupart du temps, un mélange des trois est présent.

Mais plus le temps passe, plus la personne devient établie, plus Ananke s’impose. La peur de la Mort entraîne la fuite loin du Dragon et vers l’immortalité d’Ananke, tandis que le passage du temps ferme une à une les portes vers Kaos. Que ce soit par le lien avec Kosmos, avec Logos ou les deux, la personne cherche à se rapprocher d’Ananke et de l’immortalité.
Mais quoi qu’il arrive, que ce soit par la crise cardiaque, le cancer ou simplement le temps, le Dragon reprend le contrôle et détruit enfin Kaos, rendant le déplacement dans le Dragon impossible. Le voyage est terminé. Le corps disparaît et il ne reste que la Légende, l'empreinte que nous laissons derrière nous.

Qu'est-ce que cela implique pour l'équilibre de chacun ? Tout simplement qu'il faut voir venir les changements et avoir un plan pour éviter d'être attiré trop loin : coincé par la perte trop précoce de Kaos, perdu et isolé par l’échec de se lier avec Kosmos, ou aigri par le manque d’Eros. Il faut s’assurer de fournir Kosmos à l’enfant - sans étouffer Kaos pour autant. Il faut garder les leçons de Kosmos envers l’adolescent tout en ouvrant la porte à Kaos. Il faut garder Kaos et Eros en vie au fur et à mesure des années. Enfin il faut laisser une empreinte qui nous satisfait, tant qu’on le peut encore.

Les Primordiaux et le pouvoir

Le déplacement dans le Triangle est fait en effectuant les actions nécessaires à ce déplacement. Néanmoins, nos actions sont parfois limitées et le déplacement est difficile. Elles peuvent être ralenties par nos propres limites (cf. Le Danger des Extrêmes), mais parfois aussi par des facteurs externes. Il est difficile de renouer son lien avec la Nature quand on est enchainé à un labeur sans fin. Il est difficile de grimper les échelons de la société quand on est isolé et humilié. Si on souhaite faire ces déplacements, il faut donc des ressources, des moyens d’agir sur le Monde pour nous donner la possibilité de se déplacer.

A cette fin, chacun des trois Hypostases apportent un moyen d'action different :
 Logos apporte "les compétences", à savoir les talents et capacités personnelles, l’intelligence et l’instinct qui permettent à l’individu d’avoir de une certaine valeur que d'autres pourraient avoir besoin. En échange de cette valeur, cette personne peut obtenir la liberté d’agir et donc de se déplacer dans le Triangle.
 Eros apporte "l’affection", que l’on l’appelle aussi amour, amitié ou autre. Le rapport que l’on a avec les autres les pousse à nous aider pour réaliser nos objectifs. La mère qui soulève une voiture pour sauver son enfant le fait en puisant dans Eros. Le père qui se tue à la tâche tous les jours pendant des décennies pour offrir une meilleure vie à son enfant le fait par Eros. Le partenaire qui encourage la carrière de sa personne aimée le fait par Eros.
 Kosmos apporte "le pouvoir sur l’autre". Que ce soit par l’argent, les ressources, l’autorité, la force physique, ce pouvoir permet de pousser les autres à agir, par la carotte ou le bâton. Une personne suffisamment aisée peut trouver un emploi lui permettant un meilleur équilibre de vie, avoir des hobbies ou développer son propre pouvoir et influence. Ainsi, ce pouvoir peut être utilisé pour se déplacer dans la direction souhaitée.

L’équilibre spirituel a donc, forcément, une dimension politique, étant donné que la possibilité de se déplacer dans le Triangle dépend de la société dans laquelle on vit. Changer la société peut ouvrir à certaines personnes la possibilité de se déplacer dans le Triangle, ou bien fermer ces possibilités.
Prenons en exemple une société très Kosmos et uniforme. Une personne avec un esprit indépendant et hors-norme a un long chemin à parcourir pour aller de la norme de cette société à son équilibre proche de Kaos. Elle aura du mal à puiser dans Kosmos : le pouvoir sur l’autre appartient à ceux qui suivent les règles de la société, ce qui est difficile pour cette personne. Une telle personne devra donc s’appuyer sur Logos et donc posséder des compétences d’une valeur telle que la société tolère ses excentricités. Elle peut aussi s'appuyer sur Eros en ayant par exemple une famille or des amis riches et puissants, apportant à cette personne ce dont elle à besoin pour avoir suffisamment de pouvoir pour accomplir ses projets.

Pour la grande majorité de l’humanité, pour la plus grande partie de l’histoire, la misère et la difficulté sont la norme. Sans ressources (peu de pouvoir Kosmos) et sans compétences particulières (peu de pouvoir Logos) il ne reste que la famille et les proches sur lesquels on peut compter pour survivre. Le peu d’ordre et de protection, généralement de la part d’un seigneur ou autre despote, est la seule chose qui protège du chaos. On se retrouve donc avec une société très proche du Dragon, avec un peu de Kosmos et d’Eros protégeant l’individu du Dragon affamé. Une société peut apporter des ressources à sa population pour leur permettre un déplacement sur le Triangle - ou lui en retirer. Un tel peuple n’aurait aucun recours pour se déplacer dans le Triangle a part les ressources qui correspondent à sa place dans le Triangle: la colère, la violence, la masse. C’est pourquoi les révolutions sont faites avec la torche plus souvent qu’avec la plume.

Bientôt disponible

Bientôt disponible